logo



Frashëri

 

Naim Frashëri, né le 25 mai 1846 à Përmet, est le plus grand poète de la renaissance albanaise (Rilindja Kombëtare), et avec ses deux frères Sami et Abdyl, l’une des figures principales de l’indépendance nationale.

En 1865, après avoir fini sa scolarité obligatoire en Albanie, il part avec sa famille, à Janina où il poursuit ses études à Zosime, et obtient son diplôme en 1869. Il travaille ensuite durant quelques mois à Istanbul, mais à la suite d’une tuberculose, il se voit contraint de retourner dans sa région natale où le climat est meilleur. En 1882, après être retourné de nouveau à Istanbul, il devient le chef du département de la censure.

En parallèle de ses différentes carrières, il écrivait beaucoup de poésies. Sa toute première pièce il l’écrivit en persan. En tout, il est l’auteur de vingt-deux œuvres : quatre en turque, une en persan, deux en grec et quinze en albanais. Ses poèmes patriotiques et sa poésie lyrique très populaire, ont d’abord été influencés par la littérature persane, et plus tard par la poésie française. De plus, il a également traduit l’Iliade d’Homère et plusieurs fables de Jean de la Fontaine et écrit des articles sur la didactique et la pratique islamique.

Chaque fois que l’occasion lui était donnée, Naim Frashëri prenait part au mouvement d’indépendance de la population albanaise envers l’empire Ottoman. Mais, pour ne pas se mettre en danger, il devait signer ses écrits en utilisant ses initiales. D’ailleurs, ses écrits devaient être introduits, en Albanie, à l’insu de l’empire.

Grâce à l’ensemble de ses œuvres, Naim Frasheri a exercé une grande influence sur la littérature- et la société albanaise. Un ordre du mérite portant son nom a même été créé plus tard par l’état albanais indépendant. Il a, entre autres, été attribué à Mère Teresa. Par ailleurs, depuis 1996, son visage figure sur les billets de 200 lekë et dans les billets de 500 lekë de 1992 à 1996.

C’est en fin de compte à l’âge de 54 ans, le 20 octobre 1900, que Naim Frashëri s’éteint à Istanbul, en Turquie.

Quelques œuvres de Naim Frashëri

  • Bagëti e bujqësi (L’élevage et l’agriculture; 1886): poème patriotique
  • O alithis pothos ton skipetaron (Le vrai désir des albanais; 1886): poème patriotique en grec
  • Vjersha (Poèmes, 1886): recueil de poèmes
  • Lulet e verës (Fleurs d’été; 1890): recueil de poèmes
  • Mësimet (Les leçons; 1894): pièces didactiques
  • Parajsa dhe fjala fluturake (Le paradis et les mots éphémères)
  • Histori’ e Skënderbeut (Histoire de Skanderbeg, 1898): son œuvre principale, poème épique
  • Qerbeleja (Karbala, 1898): poème au sujet de la création du monde selon l’Islam et la batataille de Karbala
  • Fjalët e qiririt (Les mots de la bougie)
  • Gjuha jonë (Notre langue)
  • O Eros (O amour) autre poème grec
  • Shqipëri, o jetëgjatë (L’Albanie, éternelle)
  • Tehajylat (Le rêve; 1885) poème en persan
  • Ti, Shqipëri, më jep nder! (Toi, Albanie, me donne de l’honneur)
  • Tradhëtorëtë (Traitre)
  • Ujku dhe qengji (Le loup et la brebis)
  • Xhelali dhe Bektashi (Xhelal et Bektash)

Leave a Reply

*

captcha *