logo



L'écriture-la langue-la littérature Albanaise

Durant très longtemps, la langue albanaise n’eut pas d’alphabet propre à sa langue et, de ce fait, une partie de l’histoire de son peuple nous est aujourd’hui inconnue. Toutefois, au fil des différentes invasions, divers alphabets étrangers furent utilisés.

Avec la progression de la civilisation grecque et l’invasion par les Romains, les peuples thraco-illyriens utilisèrent respectivement l’alphabet grec et latin qui étaient, à l’époque, les plus répandus dans les Balkans. Ensuite, avec les invasions barbares du Vème siècle et la chute de l’Empire romain d’Occident en 476, les Albanais perdirent malheureusement l’usage de l’écriture. C’est en effet regrettable car l’histoire et la culture albanaise de cette époque nous est, à présent, en partie inconnue.

Ce n’est uniquement vers le XIVème siècle, que, selon les connaissances actuelles, des textes avec un alphabet albanais apparaissent. Cependant, faute d’être suffisamment répandu, l’alphabet latin restait celui qui était le plus souvent utilisé. S’étant christianisés vers le Ier et IIème siècle après J.-C., les Albanais utilisaient donc principalement l’écriture latine qui était celle de l’église romaine.

De ce fait, les premiers diffuseurs du nouvel alphabet albanais et de la littérature albanaise naissante, étaient souvent des prêtres albanais de confession catholique. Pour exemple on peut citer Pal Engjëlli qui écrivit un formulaire de baptême en 1462. Marin Barleti avec, entre 1508 et 1510, la biographie de Gjergj Kastrioti en latin. En 1555 ensuite, Gjon Buzuku qui composa un missel.  Ou alors, Lekë Matienga qui, en 1592, traduisit en albanais un catéchisme latin.

Toutefois, dès le XVème siècle, durant la conquête ottomane des Balkans, les Albanais, s’étant convertis à l’islam, commencèrent alors à utiliser aussi l’alphabet arabe qui était celui de l’Empire ottoman. En revanche, les Albanais orthodoxes utilisaient, quant à eux, l’alphabet grec puisque celui de l’église chrétienne d’Orient.

En 1878, pour tenter de remédier à ces difficultés de communications entre Albanais de différentes confessions, la Ligue de Prizren adopte un alphabet en lettres latines. Ce dernier est ensuite corrigé lors du Congrès de Manastir, en 1908, et c’est finalement, en 1917, qu’il est retouché pour la dernière fois afin de prendre la forme qu’on lui connait aujourd’hui.

Ce court historique explique donc pourquoi l’albanais s’écrit aujourd’hui à l’aide d’un alphabet latin modifié selon la phonétique et la syntaxe albanaise.

Alphabet albanais

L’alphabet albanais est composé de 36 lettres, dont 7 voyelles (a, e, ë, i, o, u, y) et vingt-neuf consonnes. Les digrammes (dh, gj, ll, nj, rr, sh, th, xh, zh), groupes de deux lettres, ont été spécialement crés pour s’adapter à la richesse de la phonétique albanaise.

Glossaire Français/Albanais
Quelques milliers de mots à votre disposition
avec possibilité de les écouter

Leave a Reply

*

captcha *