logo



Située à la pointe sud du pays, Prizren porte fièrement l’épithète de « ville-musée » du Kosovo et des Balkans. La richesse de son patrimoine culturel et historique représente un témoignage des différentes civilisations et religions y ayant vécu.

Véritable carrefour des routes commerciales grâce à sa liaison avec la « Via Egnatia » Prizren fut de tous temps un important chef-lieu économique et diplomatique. En effet, durant la période ottomane elle fut élevée au rang de centre de vilayet. De plus, dans la seconde partie du XIXe siècle, de nombreux pays (Autriche, Russie, Angleterre et Italie) y ouvrirent des chancelleries diplomatiques.

Prizren est également connu pour son rôle prépondérant dans l’éveil identitaire national albanais. C’est là qu’à la suite du Traité de San Stefano en 1878, naquit, sous la direction d’Abdyl Bey Frashëri, la fameuse « Ligue de Prizren » réunissant l’élite intellectuelle albanaise ayant pour but de prendre son envol de l’Empire ottoman en réunissant tous les territoires nationaux en un seul état.

Aujourd’hui, grâce à son potentiel culturel et sportif, la ville possède de véritables chances de développement touristique. Avec 24 sites archéologiques identifiés, 39 édifices de culte chrétien, 46 lieux sacres islamiques, 74 bâtiments d’architecture folklorique et son parc naturel des montagnes de Sharri, où on y trouve une grande station de sports d’hiver de qualité, Prizren souhaite retrouver son prestige de l’époque.

Pour conclure, Prizren peut également s’appuyer sur sa longue tradition des beaux-arts tel que le festival de chansons traditionnelles nommé la « La tulipe de Prizren », le festival du film documentaire et de courts métrages « Dokufest », les rencontres de théâtres amateurs, la fête des vendanges et d’innombrables autres événements nationaux et internationaux.

Description of authors

Leave a Reply

*

captcha *