logo





 

Chef-lieu de la préfecture portant le même nom, Gjirokastër recense quelques trente-cinq mille habitants. Communément appelée ville-musée pour la richesse historique et culturelle qu’elle nous révèle, la citée porte également l’épithète de « ville aux milles escaliers » ou encore celui de « ville de pierre ».

Arrivés à la partie historique de Gjirokastër, située au dessus de la ville, une incroyable impression de retour dans le passé vous saisira. La préservation des anciennes maisons de types ottomanes et du marché rempli de dizaines d’artisans traditionnels provoque chez les touristes une immersion instantanée dans l’histoire et la culture de la région. De plus, les chaussées pavées montant jusqu’au château sont une véritable invitation à la contemplation des lieux par la petite cadence qu’elles nous forcent à prendre. Consciente de la nécessité de préserver ces précieux témoignages architecturaux, en juillet 2005, l’UNESCO enregistra Gjirokastër à sa liste du Patrimoine mondial.

Au sommet de la vieille ville, où vous pouvez y aller soit à pied soit en voiture, à travers les routes pavées, se trouve le château de Gjirokastër. Il est le plus grand de la partie sud du pays et parmi les plus grands des Balkans. Sa longueur est de 500 mètres, sa largeur varie entre 50 et 100 mètres selon les lieux et sa hauteur est de 360 mètres au-dessus du niveau de la mère ou de 200 mètres au-dessus de la vallée de Drino. A l’intérieur, vous pourrez y retrouver un lieu de culte Bektâchî (tyrbe), un musé national des armes avec notamment quelques-unes de la deuxième guerre mondiale, un avion américain deux places Lockheed T-33, deux prisons, une tour de l’horloge et une scène de théâtre. Concernant ce dernier emplacement, il y accueille tous les quatre ans le plus grand festival folklorique albanais avec plus de mille chanteurs et danseurs qui participent toute une semaine durant.

Pour finir, hormis les points précédemment évoqués, il est intéressant de noter que Gjirokastër se démarque également par les célèbres personnages qu’elle y a vu naitre ou qui y sont originaires à l’image de Çerçiz Topulli, Avni Rrustemi, Eqrem Çabej, Enver Hoxha, Musine Kokalari ou alors Ismail Kadare.

 

Sources

Description of authors

Leave a Reply

*

captcha *